ARRA-Habitat - Association Régionale Rhône-Alpes des organismes de logement social - Les Ateliers du Renouvellement Urbain
Accueil Renouvellement Urbain Projets Thématiques Ressources
Advertisement
L'ARRA arrow A la une - Le renouvellement urbain arrow A la une Le renouvellement urbain arrow Les Ateliers du Renouvellement Urbain
Les Ateliers du Renouvellement Urbain    

L’ARRA a consacré le 3 mars 2009, une séance des Ateliers du Renouvellement Urbain aux enjeux de la gestion urbaine de proximité dans la conception des projets de renouvellement urbain.
Dans de nombreux sites, les chantiers sont en cours, la transformation des quartiers s’opère. Les premiers bilans rendent compte de l’impact des projets de renouvellement urbain sur la gestion de proximité, tant au coeur des quartiers concernés que sur ceux situés en lisière.



Au travers de leurs expériences respectives (audits conseils sur 40 sites en renouvellement urbain) Cédric Van Styvendael, et Céline Beaujolin d’HTC avec Jean Didier Laforgue, Architecte-Urbaniste (à partir d’études pré-opérationnelles), ont fait un premier retour sur la prise en compte de la gestion de proximité dans les projets de renouvellement urbain. Ils ont identifié les bonnes pratiques et difficultés.

Cette rencontre a également été l’occasion de faire un retour sur les Cahiers du CR∙DSU, élaboré avec l’appui de l’ARRA Hlm.
 
Le projet de renouvellement urbain : impacts sur les pratiques des organismes et leurs relations avec les collectivités et les locataires

Les opérations de renouvellement urbain ont amplifié le développement de compétences chez les bailleurs en même temps qu’ils ont généré des changements lourds dans les pratiques des équipes. Ils ont fait évoluer les relations des bailleurs avec la collectivité et les locataires.
 
La conception du projet de renouvellement urbain, et plus encore sa mise en œuvre opérationnelle, ont conduit à l’implication croissante des organismes Hlm dans l’élaboration des projets de renouvellement urbain.

Depuis le diagnostic jusqu’aux phases de conception et d’évaluation, les bailleurs sont étroitement associés aux différentes étapes des projets de renouvellement urbain. Une connaissance fine des sites, de l’occupation sociale de leur parc, des usages, ainsi que leur implication dans les processus de gestion ont conduit les bailleurs à se positionner en tant qu’acteur à part entière, dans le cadre d’actions concertées entre l’Etat et les collectivités. Les organismes Hlm sont  co-producteurs du projet de renouvellement urbain.

La transformation des quartiers, directement concernés par les opérations de renouvellement urbain ou situés en lisière, modifie les relations entre les bailleurs, les collectivités et les locataires parce qu’elle fait évoluer les attentes et pratiques dans les champs de la gestion de proximité : entretien des espaces extérieurs, collecte des déchets et tranquillité. Le projet de renouvellement urbain constitue dès lors un levier pour améliorer la qualité de service des résidences dans un cadre renouvelé avec les locataires.
 
Dans la pratique, des niveaux de prise en compte variables

Les audits conseils, réalisés sur 40 sites ANRU, ont permis d’identifier comment les thématiques de la GSUP (collecte des déchets et des ordures ménagères, tranquillité sécurité et espaces extérieurs) ont été prises en compte dans la conception et la réalisation des opérations ANRU.

La redéfinition des domanialités entre les organismes Hlm et la collectivité, la résidentialisation et le sur-investissement en matière d’aménagement des espaces extérieurs ont conduit à une professionnalisation des équipes de proximité, ainsi qu’à la valorisation des espaces extérieurs, et plus globalement du patrimoine. Malgré des difficultés d’appropriation, voire des conflits d’usage, les aménagements ont généré le plus souvent une réelle satisfaction de la part des locataires rencontrés.

Sur les thématiques de collecte des ordures ménagères et encombrants, de la tranquillité et de la sécurité, le bilan reste plus mitigé. Au moment de la conception du projet urbain, les solutions proposées sont principalement à caractère technique et se limitent aux seuls sites opérationnels. Dans de nombreux cas, les choix d’implantation et le sous dimensionnement des équipements ont conduit à des dégradations et au non respect des équipements.

Quelques pistes pour une meilleure prise en compte de la gestion de proximité dans les projets de renouvellement urbain

Au terme des échanges, plusieurs pistes ont été proposées en vue d’améliorer la prise en compte de la gestion de proximité dans les projets de renouvellement urbain et le maintien de la qualité de service tout au long des différentes étapes du projet.

En phase de conception du projet, il s’agit d’inscrire les préoccupations de gestion dans le processus partenarial de co-production de l’espace et d’anticiper les modes de gestion futurs en lien avec la requalification des espaces. La mobilisation des compétences des bailleurs est nécessaire dans l’approche de l’espace pour formuler des exigences de conception vis-à-vis des maîtres d’œuvre et de ses partenaires de maîtrise d’ouvrage. Pour cela, différents outils ou méthodes sont à faire valoir du coté des bailleurs, comme par exemple le diagnostic en marchant, concevoir un cahier des charges visant à guider la maitrise d’œuvre, évaluer la pertinence du projet, associer les habitants et s’assurer de la traduction des échanges avec eux dans le projet du maître d’œuvre.

Pendant les chantiers, l’enjeu est celui du maintien de la qualité de service ce qui nécessite une approche globale en terme de réactivité de la gestion et d’investissement. Il peut conduire les bailleurs à engager un projet d’adaptation de leur pratique et d’accompagnement au changement de celles des locataires. La communication/ concertation avec les locataires constitue un support au respect des investissements.

La GSUP : affaire de technicien ou enjeu politique ? Cahier du CR∙DSU n°49

La troisième partie de la rencontre était consacrée au Cahier du CRDSU, élaboré avec le soutien de l’ARRA.

Les Cahiers du CRDSU portent un regard sur 20 ans de pratiques de la GSUP en région Rhône-Alpes et interroge sur la capitalisation des réussites des dispositifs et les conditions de leur pérennisation et de leur inscription dans les politiques publiques de droit commun. Le Cahier s’articule autour de trois parties qui interrogent successivement sur l’évolution des contextes d’intervention de l’élaboration de démarche de GSUP (« De la réparation à l’anticipation »), la modification des pratiques partenariales et notamment la relation avec les habitants (« La GSUP, outils de co-production» ), et les évolutions organisationnelles nécessaires à l’amélioration de la qualité de la gestion des sites, mais aussi et surtout l’inscription dans le temps des avancées permises par la GSUP « GSUP: un changement de culture ? ». La table ronde qui a réuni les représentants des acteurs de la GSUP : élus, techniciens, bailleurs sociaux, association de locataires, et chercheurs, dont les propos introduisent chacune des parties, s’intéresse également au caractère stratégique et politique des objets de la GSUP, pourtant par essence essentiellement technique.
 

 

ARR@net n° 20 - Avril 2009



Derniers commentaires
Aucun commentaire
 

Retrouvez toute l'actualité du logement social en Rhône-Alpes sur

 

Les dossiers de l'ARRA

La décentralisation
Les métiers du logement social

ASSOCIATION REGIONALE
DES ORGANISMES D'HLM DE RHÔNE-ALPES
4 rue de Narvik, BP 8054
69351 Lyon Cedex 08
Tél. 04 78 77 01 07
Fax 04 78 77 51 79

arra@arra-habitat.org
Glossaire - Plan du site - Crédits - Contacts et plan d'accès - Mentions Légales