Advertisement
L'ARRA arrow Communications - publications arrow Actualités de l'habitat arrow Un observatoire de la performance énergétique en Isère
Un observatoire de la performance énergétique en Isère    

Construire des bâtiments potentiellement économes en énergie, rénover des bâtiments existants pour qu'ils consomment moins c'est bien, constater que ces économies se traduisent sur les consommations d'énergie des locataires c'est mieux.



Les bailleurs sociaux de l'Isère, en partenariat avec l'Agence locale de l'énergie et du climat (ALEC) et l'Association pour une gestion durable de l'énergie (AGEDEN), ont mis en place un observatoire de la performance énergétique qui a livré ses premiers résultats en 2010.

La production de logements sociaux a connu un saut qualitatif très important depuis 2008 : en Isère, on est ainsi passé d'une production à 54 % en THPE en 2008 à une production à 60 % en BBC en 2010. La préoccupation des organismes, mais aussi des élus des collectivités qui ont investi dans ces bâtiments neufs, est que cette performance se traduise effectivement pour les locataires par des économies de consommation d'énergie.

Anticipant très tôt la nécessité, au-delà de l'affichage d'objectifs théoriques, de suivre les performances réelles des bâtiments livrés, l'association des bailleurs sociaux de l'Isère a lancé une réflexion dès 2007 sur la mesure des performances énergétiques des logements sociaux remis aux locataires. En effet, les calculs théoriques qui ouvrent droit aux labels partent d'hypothèses qui ne sont pas forcément vérifiées quand les logements sont habités.

Avec l'appui de l'AGEDEN et de l'ALEC, Absise a élaboré des fiches analytiques de suivi des performances au départ pour les logements neufs. Les fiches visent pour chaque opération à comparer la consommation théorique visée avec la consommation constatée après une, puis deux années de fonctionnement du bâtiment. Elle comporte un descriptif de l'opération : en cas de différence forte entre consommation prévisionnelle et consommation réelle, les caractéristiques techniques de l'opération permettront de proposer des ajustements. Devant la montée en charge des réhabilitations thermiques, Absise a jugé important d'élargir cette méthode aux opérations d'amélioration de la performance énergétique des bâtiments anciens.

Après deux ans de collecte sur les bâtiments neufs livrés en 2007 et 2008 (HPE ou THPE régime RT 2000) et 2009 (HPE, THPE ou BBC régime RT 2005), cet observatoire de la performance énergétique a livré ses premiers résultats en 2010 pour un premier échantillon et en 2011 pour un deuxième échantillon et pour la deuxième année de consommation pour le premier échantillon. Il apparaît tout d'abord que les performances énergétiques s'améliorent d'une année sur l'autre : les logements livrés en 2009 sont globalement moins performants que ceux livrés en 2010, conformément aux objectifs théoriques. Cependant, on ne constate sur une même année de production aucune corrélation entre les consommations réelles constatées et les consommations théoriques : il est par exemple impossible d'affirmer que plus l'objectif théorique est bas, plus les consommations constatées sont faibles. Il y a une très grande variabilité des consommations en 2009 et en 2010. Les deux outils RT 2000 et RT 2005 sous estiment globalement les consommations, même si l'écart se resserre sur la RT 2005 (écart moyen de 6,5 % contre un écart moyen de 24 % pour les bâtiments RT 2000).

L'observatoire de la performance énergétique n'est pas en mesure d'expliquer ces distorsions, et c'est bien au niveau de chaque organisme et pour chaque bâtiment où l'on constate un trop grand écart de consommations que doivent être définies des actions correctrices après un approfondissement de l'analyse. Les organismes sont incités à aller regarder du côté de la qualité des travaux, du comportement des locataires et du fonctionnement des installations proposées.

Dans un objectif de transparence, ces résultats sont présentés chaque année dans le cadre du plan départemental de l'habitat ou des différents programmes locaux de l'habitat de l'Isère. Prochaines étapes pour l'observatoire de la performance énergétique d'Absise : la première campagne de collecte sur les bâtiments réhabilités livrés en 2010, avec leur première année de consommation en 2011, et une instrumentation plus poussée dans l'ensemble des logements neufs livrés par les organismes Hlm membres d'Absise pour à la fois améliorer les capacités d'analyse des distorsions constatées et pour les corriger le plus en amont possible.


ARR@net n° 27 - Novembre 2011


 

Les dossiers de l'ARRA

La décentralisation
Le renouvellement urbain
Les métiers du logement social
ASSOCIATION REGIONALE
DES ORGANISMES D'HLM DE RHÔNE-ALPES
4 rue de Narvik, BP 8054
69351 Lyon Cedex 08
Tél. 04 78 77 01 07
Fax 04 78 77 51 79

arra@arra-habitat.org
Glossaire - Plan du site - Crédits - Contacts et plan d'accès - Mentions Légales