Accueil Renouvellement Urbain Projets Thématiques Ressources
Advertisement
L'ARRA arrow Projets arrow Bourg-en-Bresse (Ain)
Bourg-en-Bresse (Ain) - La Reyssouze

 
EN BREF

Le quartier de la Reyssouze est une ZUP de première génération, et de ce fait, situé en prolongement immédiat du centre ville, au-delà du Boulevard Joliot Curie. Le secteur compte 1 882 logements, dont 1 400 logements sociaux gérés par Bourg Habitat, 72 logements sociaux de la SEMCODA et 410 logements en copropriétés ; celles-ci, situées sur les marges du quartier,  ne participent pas, pour la plupart, au fonctionnement de celui-ci.

Le Boulevard Joliot Curie constitue un axe de liaison important mais  également une véritable  coupure  entre les quartiers de la ville.

Enfin, il convient de signaler qu’entre ce Boulevard et le centre ville, s’étend le Champ de Foire, ancien marché à bestiaux, inutilisé depuis plusieurs années, et représentant aujourd’hui un grand espace inoccupé pour lequel une destination reste à trouver. Dans le cadre d’un projet urbain, ce terrain est particulièrement important du fait de sa position, stratégique pour relier le quartier de la Reyssouze au centre ville.

 
Population
Nb de logements
Nb de logements sociaux
% logements sociaux
Nb logements ZUS ou assimilés
% logements ZUS ou assimilés
Challes - Reyssouze
4 300
1 882
1 472
78 %
1 882
100 %
Bourg-en-Bresse
40 000
13 542
5 327
36 %
3667
27 %

 
LES ENJEUX DU PROJET URBAIN

Désenclaver et valoriser le quartier
Le projet urbain concerne, en fait, trois secteurs : la Reyssouze, Champ de Foire et les tènements proches à l’Est des deux premiers.

Il s’agit donc de désenclaver le quartier de la Reyssouze en le réintégrant dans la continuité des deux autres secteurs. Cela passe par un développement des liaisons inter-quartiers qui rende naturel et lisible le maillage des voiries et des trames viaires. Ainsi, les traversées piétonnes du Boulevard Joliot Curie seront plus nombreuses et facilitées, la trame foncière globalement valorisée.

Des démolitions sont prévues dans le projet, qui entraînent une réorganisation du foncier. Bourg Habitat souhaite la réalisation d’une étude globale sur ses emprises foncières. Le maillage viaire est renforcé et prolongé là où il n’était pas marqué : traversées piétonnes plus aisées et plus nombreuses du Boulevard Joliot Curie.

De nouveaux équipements seront implantés sur le quartier : création d’un pôle Petite Enfance au Nord-Est du quartier de la Reyssouze, création d’un multiplex sur une partie du Champ de Foire.

Démolition et phasage
Le projet urbain prévoit, dans une première phase, la démolition de 220 logements.

La reconstitution de l’offre se répartit de la manière suivante : 60 logements locatifs sociaux sur site (contre 40 logements de la Foncière) et 160 logements hors site.

Dans une seconde phase, il est envisagé la démolition d’environ 350 logements, et la reconstitution d’une offre plus diversifiée, avec des programmes d’accession à la propriété et de mises en ventes (toutefois, il a été fait le choix d’attendre, pour cela, que l’image du quartier soit meilleure afin que ces futurs logements puissent bénéficier de cette amélioration).
Réhabilitation - Résidentialisation
Le projet prévoit la réhabilitation de 724 logements sur le quartier, avec un niveau de réhabilitation de l’ordre de 25 000 euros par logement en moyenne. Ce niveau de réhabilitation va générer des augmentations de loyers de l’ordre de 24 %, portant les loyers à 85 % du loyer plafond.

Le projet prévoit également des travaux de résidentialisation réalisés par Bourg Habitat, sur son foncier. Les interventions de l’Office à ce titre, représentent le plus gros effort de restructuration de l’espace public.

La Ville de Bourg-en-Bresse pour sa part, interviendra sur l’espace central restructuré et les nouvelles liaisons créées.
…Sur un périmètre plus vaste que celui du quartier, et pour une durée plus longue que celle du dossier ANRU…
L’échelle territoriale de référence permet de considérer le quartier non plus comme un élément isolé, coupé de la ville, mais comme faisant partie intégrante de la ville. Au-delà du périmètre défini pour le dossier ANRU, il s’agit bien de penser le renouvellement urbain plus globalement dans la ville.
La durée du projet excédera les cinq ans du dossier ANRU, le projet étant défini sur quinze ans. Afin de conserver une cohérence sur le long terme, le projet prévoit des options fortes, ce qui devrait lui permettre de conserver une logique urbaine cohérente dans le temps, le pilotage de projet sur la durée constituant, de ce fait, un enjeu important.
Le projet de renouvellement urbain du Quartier Challes – Reyssouze à Bourg-en-Bresse représente un enjeu majeur pour l’Office Bourg Habitat, et va entraîner une évolution importante de son patrimoine.
Bourg Habitat a d’ailleurs engagé une démarche de structuration de ses services pour être en capacité de faire face dans les années à venir à ce surcroît d’activité, avec la création du service renouvellement urbain.
Coût total du projet urbain : 56,5 millions d’euros
Les opérations à maîtrise d’ouvrage Bourg Habitat représentent 84 % du coût total du projet. 
 
   
Aucune publication à afficher
Version imprimable  
 

Retrouvez toute l'actualité du logement social en Rhône-Alpes sur

 

Les dossiers de l'ARRA

La décentralisation
Les métiers du logement social
ASSOCIATION REGIONALE
DES ORGANISMES D'HLM DE RHÔNE-ALPES
4 rue de Narvik, BP 8054
69351 Lyon Cedex 08
Tél. 04 78 77 01 07
Fax 04 78 77 51 79

arra@arra-habitat.org
Glossaire - Plan du site - Crédits - Contacts et plan d'accès - Mentions Légales