Accueil Renouvellement Urbain Projets Thématiques Ressources
Advertisement
L'ARRA arrow Projets arrow Annonay (Ardèche) - Le Zodiaque
Annonay (Ardèche) - Le Zodiaque

 
La ville d’Annonay

La commune d’Annonay, plus grande ville de l’Ardèche est située au nord du département, et comprenait au dernier recensement de 1999 une population de 17 522 habitants alors qu’elle en comptait près de 20 000 en 1982.

Sur le plan de l’habitat social, la commune d’ANNONAY concentre près de 30% du parc de logements sociaux qui sont relativement anciens (43 % ont été construits avant 1967) et on constate un phénomène très marqué de péri-urbanisation.

La cité de Zodiaque, construite de 1964 à 1967 et classée Zone Urbaine Sensible, est située au Nord Ouest de la ville d’Annonay (à deux kilomètres du centre ville), sur la route de St Etienne. Cette cité totalisait à sa création 494 logements, 16 logements (bâtiments L8-L9) ont été démolis en 1990, dix logements sont actuellement occupés par le Centre d’Information et d’Orientation, une ludothèque, Contact 07, une banque alimentaire, un centre multimédia ainsi que des locaux associatifs. Le quartier du Zodiaque accueille 22 % des logements sociaux d’Annonay.

Le quartier du Zodiaque

Le quartier est caractérisé par la présence d’IRISBUS, la plus grande entreprise d’ANNONAY, installée sur la partie Ouest de la cité et par le parc de Déomas à l’Est (le plus important de la ville). La cité est également circonscrite par deux voies : l’avenue Jean Moulin et l’avenue Ferdinand Janvier. Cette voie principale contourne le quartier du Zodiaque et regroupe les flux des avenues en provenance du centre ville, ce qui crée un engorgement mais positionne le quartier comme marquant l’entrée ou la sortie de la ville.
De nombreux équipements publics sont situés à proximité de la cité (dans un rayon de 500 mètres) : deux écoles maternelles, deux écoles primaires, un collège (Perrières), le lycée Boissy d’Anglas, un gymnase, le parc municipal de Déomas, une maison de la communication, une piscine ainsi qu’une crèche municipales. La cité est desservie en commerces par une grande surface et par un centre commercial à l’intérieur du quartier composé d’un médecin, d’un bureau de tabac, d’une boulangerie, d’un coiffeur, d’une Caisse d’Epargne et de La Poste. Les transports collectifs de la ville desservent aussi la cité. La bibliothèque municipale ainsi que le Commissariat de police se trouvent aussi dans un périmètre proche du quartier (800 mètres). Un centre social est également situé sur le quartier. Il existe aussi des associations qui aident les jeunes en difficulté (aide aux devoirs, animations pendant les vacances scolaires, …). Deux associations de locataires, fonctionnent également sur la ZUS Zodiaque – Les Perrières.

Les caractéristiques

La cité du Zodiaque comprend aujourd’hui 467 logements répartis en 10 bâtiments (R+ 5) et 6 maisons de ville. Les très grands logements (T5-T6) représentent 12 % du parc, les petits, 14%, la grande majorité (74%) sont des T3-T4.Ce quartier accueille les familles les plus nombreuses (en 2004, près du quart des ménages étaient composées de 5 à 9 personnes) La proportion de population de nationalité étrangère reste élevée (47 %) mais stable par rapport à 1986 (46 %) avec une augmentation de la population turque (18 % contre 8 % en 1986) et une légère diminution de Maghrébins (de 22 à 19 %).La population de Zodiaque connaît d’importants problèmes de chômage, et principalement les jeunes de moins de 25 ans, les femmes et les personnes de nationalité étrangère. Par conséquent, les ressources de la population logée sur Zodiaque sont relativement faibles par rapport aux autres cités du parc de l’Office municipal : une part importante des locataires n’a comme unique ressource que des prestations sociales. Par conséquent, 67 % des locataires qu quartier bénéficient de l’APL.

De plus, le pourcentage d’impayés (environ 10%) est un des plus élevés par rapport aux autres groupes que gère l’Office. La problématiqueIl est nécessaire de préciser que le marché du logement sur la commune d’ANNONAY n’est pas tendu et évolue dans un contexte difficile. Ce programme d’habitat dense et concentré ne répond plus aux attentes de la population d’aujourd’hui qui le désaffectionne pour différentes raisons et notamment :

- la situation économique et la réduction des effectifs de l’entreprise IRISBUS
- le vieillissement des bâtiments et des logements
- le développement de l’accession à la propriété et la désaffection du logement collectif
- l’insécurité et la délinquance
- une très forte hausse de la fiscalité locale liée à une situation financière très difficile de la ville sous tutelle de la Chambre Régionale des Comptes.

Cette situation a commencé vers 1997 et s’est accrue depuis les huit dernières années.  Phénomène très aggravant de la situation, plusieurs commerçants ont manifesté leur intention de cesser leur activité. Le bailleur, depuis plusieurs doit faire face à un important problème de vacance sur la cité de Zodiaque : 112 logements vacants (soit 24 %), générant une perte d’environ 26 000  € par mois, soit 312 000 € par an pour l’Office, le plaçant ainsi en très grande difficulté financière.

Le profil des demandeurs pour cette cité se restreint aux seules situations d’urgence familiale ou professionnelle et le taux de rotation est très important. 

Les enjeux du projet

Deux bâtiments (C1, C2, C3 et F) vont être démolis en 2005 et font l’objet d’un financement ANRU au titre d’une opération urgente. Cette démolition sera compensée en partie par la reconstruction de 17 logements à la cité de Parras. La reconstitution de l’offre va s’effectuer également sur d’autres quartiers d’Annonay : à la cité de Bernaudin (18 logements), en centre ville (9 logements) et sur site (5 logements). La réponse à la vocation ultérieure de l’espace libéré par la démolition sera apportée par l’étude urbaine et permettra de modifier le caractère du site. Le cabinet Habitat et Territoires Conseil travaille actuellement sur le projet de Rénovation Urbaine du quartier du Zodiaque. Il s’agit de changer l’image de ce quartier, de le considérer comme partie intégrante de la ville et d’y apporter des aménagements nécessaires.
 
   
Aucune publication à afficher
Version imprimable  
 

Retrouvez toute l'actualité du logement social en Rhône-Alpes sur

 

Les dossiers de l'ARRA

La décentralisation
Les métiers du logement social
ASSOCIATION REGIONALE
DES ORGANISMES D'HLM DE RHÔNE-ALPES
4 rue de Narvik, BP 8054
69351 Lyon Cedex 08
Tél. 04 78 77 01 07
Fax 04 78 77 51 79

arra@arra-habitat.org
Glossaire - Plan du site - Crédits - Contacts et plan d'accès - Mentions Légales