Advertisement
L'ARRA arrow Communications - publications arrow En direct des organismes arrow Temps d'échange avec les nouveaux élus du Grésivaudan
Temps d'échange avec les nouveaux élus du Grésivaudan    

Le 8 octobre 2014 au soir, une rencontre entre l’Opac38 et la communauté de communes du Grésivaudan a permis d’aborder les thématiques suivantes : présentation des chiffres-clés de l’Opac38 et rapport d’activité, point sur la vulnérabilité énergétique par un chargé de mission de Rhône-Alpes Énergie Environnement, présentation de l’agence de proximité (St Martin d’Hères), interventions en binôme entre les directions du siège et la directrice de l’agence SMH sur les actions sociales, l’amélioration des ensembles immobiliers et l’offre nouvelle.

27 communes du Grésivaudan sur 47 étaient représentées et les nouveaux élus ont ainsi pu questionner l’Opac38 sur l’ensemble de sa mission et plus particulièrement sur les thèmes suivants : l’amélioration technique des logements, l’information sur les impayés, les subventions portant sur l’offre nouvelle et la rénovation, la vacance et la location active, la recherche du foncier, les relations tissées entre les élus et l’Opac38, de la construction à la gestion ainsi que de l’accompagnement social.

Un point particulier à la demande de la communauté de communes du Grésivaudan a été abordé concernant la vulnérabilité énergétique. Une étude a en effet été conduite par l’Opac38 dans le cadre d’un projet européen, sur une partie de son parc immobilier, avec l’expertise de Rhône-Alpes Énergie Environnement, qui apporte les enseignements suivants :
La vulnérabilité énergétique s’analyse dans une première approche simplificatrice, au niveau de la qualité du bâti et des dépenses liés au chauffage en corrélation avec les revenus des ménages et la catégorie socio-professionnelle.
Toutefois, en plus du croisement des critères d’ordre technique et ceux de nature financière, le poste de dépenses induites par les déplacements joue un rôle déterminant.
Paradoxalement, on pourrait considérer que le fait d’avoir un emploi stable soit un facteur pour neutraliser le risque de vulnérabilité. Or, il faut raisonner à partir du reste à vivre en prenant en considération les dépenses affectées aux frais de transport qui peuvent être coûteux. L’éloignement du logement par rapport à l’emploi est ainsi un facteur décisif.
Outre la localisation de l’habitat par rapport aux zones d’emploi, le maillage du territoire en transports en commun, constitue une réponse pertinente aux problématiques de vulnérabilité énergétique des habitants, mais à cet égard, la disparité des situations reste importante et il serait presque nécessaire de réfléchir à la mise en place de déplacements à la carte.

Face à ces constats, l’Opac38 peut apporter trois types de réponses en fonction des territoires, du logement et de la connaissance des populations logées, par rapport à un engagement financier :
- une réponse sociale dans le cadre de la prévention, de la détection et du suivi des situations délicates des locataires, au travers d’un accompagnement, en partenariat avec structures adéquates des communes et du secteur associatif,
- une réponse technique dans le cadre de la rénovation thermique de ses logements et de la conversion énergétique du mode de chauffage,
- une réponse plus globale dans la réflexion menée au niveau de l’implantation des constructions, en coopération avec les élus, associée aux techniques innovantes garantissant des niveaux de performance énergétique des bâtiments.



Contact : OPAC 38
Anne-Christine REBELLE – Responsable du Service Communication
Tél. : 04 76 20 50 71
Email : anne-christine.rebelle@opac38.fr
 

Les dossiers de l'ARRA

La décentralisation
Le renouvellement urbain
Les métiers du logement social
ASSOCIATION REGIONALE
DES ORGANISMES D'HLM DE RHÔNE-ALPES
4 rue de Narvik, BP 8054
69351 Lyon Cedex 08
Tél. 04 78 77 01 07
Fax 04 78 77 51 79

arra@arra-habitat.org
Glossaire - Plan du site - Crédits - Contacts et plan d'accès - Mentions Légales